Consulter un psychologue pour adulte

Je vous recevrai dans un premier temps lors d'entretiens d'accueil (un à trois). Ceux-ci permettent de "poser le décor", de cerner votre demande. Nous échangerons autour de vos difficultés ou questionnements, éventuellement de certains symptômes plus gênants pour vous (anxiété, phobies, hypersensibilité, stress, deuil,...). De même, ils nous permettent de faire connaissance. Et c'est une étape importante. Le processus thérapeutique, quelqu'il soit, est basé sur la confiance : envers le thérapeute et le cadre bienveillant qu'il propose. Au terme de ces premiers entretiens, vous serez en mesure de savoir si vous êtes à l'aise, et libre de poursuivre. Nous pourrons ensuite élaborer le projet thérapeutique ensemble, c'est-à-dire vos besoins et possibilités avec ce qu'il me semble le plus adapté à votre situation. 

Deux possibilités s'ouvrent alors :

Il peut s'agir d'entretiens de soutien. Ils sont ponctuels, espacés ou non, et n'ont pas vocation à perdurer dans le temps. 

Nous pouvons aussi nous engager dans un travail psychothérapeutique régulier, plus profond. 

 

psychologue 77

Pourquoi ils ont consulté?

"Avec l'arrivée de ma fille dans ma vie, ainsi que quelques épreuves complexes, l'anxiété était devenue trop envahissante. J'avais l'impression qu'elle agissait pour moi. J'ai eu le sentiment de devoir en parler à quelqu'un de neutre, qui m'aiderait à me poser les bonnes questions." 

D., 35 ans, 1 enfant, Gestionnaire matériel informatique

"Je ne m'y retrouvais plus, dans mon travail, mon couple, mon rôle de mère... J'avais trop de questions et n'arrivais plus à y voir clair.

Consulter était un moyen pour moi de faire le tri, de m'aider à prendre des décisions." 

N., 30 ans, 1 enfant, Educatrice spécialisée

"Après avoir dépassée la cinquantaine, ayant une vie professionnelle insatisfaisante, venant de perdre mon père, j'ai ressenti de profondes angoisses. Et le déclic s'est produit. Besoin de savoir pourquoi ce mal-être, d'où il venait. Besoin de retrouver mes racines, mes souvenirs, pour avancer. Je vais à des séances depuis plus d'un an et j'attend chaque rdv avec toujours autant d'impatience."

N., 53 ans, 3 enfants, cadre socio-éducatif